Appel au respect, par les états, de leurs engagements

Vu la Convention internationale des Nations Unies pour la répression de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui de 1949,

Vu la Convention pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes de 1979 (article 6),

Vu la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 20 dec. 1993,

Vu la Déclaration et le Programme d’action de Beijing,

Notant que la 42 ème session de la Commission de la Condition de la Femme est officiellement chargée de mettre en oeuvre les engagements pris par les gouvernements à Beijing.

Constatant que, parmi les violences liées à la prostitution, seul le trafic des femmes fait l’objet de propositions d’action dans le “draft conclusion” (E/CN6/ 1998/CRP5),

S’interrogeant sur l’absence de référence faite à la prostitution et au proxénétisme comme forme de violence contre les femmes,

Rappelant que prostitution, proxénétisme et trafic des femmes sont indissociables et structurellement liés,

Demande aux Etats -conformément aux engagements qu’ils ont pris en signant les textes précités- de réintroduire explicitement ces termes et de proposer des stratégies d’action en vue d’éliminer ces formes de violences

New-York, le 10 mars 1998

Print Friendly, PDF & Email
Cliquez pour partager sur Facebook (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Twitter (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Whatsapp (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager par email (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour obtenir un PDF de cette page prêt à imprimer ou à partager par email