Extraits des lettres de soutien à l’AVFT

Lettres adressées à Madame Couderc, Ministre déléguée à l’Emploi et chargée des Droits des Femmes, suite au retard de versement de la subvention et à la situation de cessation de paiement de l’association en mai 1996.

Print Friendly, PDF & Email

Des politiques

Mme Neiertz, ancienne Ministre et Députée de Seine ST Denis
J’ai beaucoup travaillé avec l’AVFT lors de l’élaboration de la loi sur le harcèlement sexuel en 1992 et j’ai pu constater le sérieux, la compétence et la somme de travail fournie par cette association, indispensable aux pouvoirs publics qui, comme vous l’avez annoncé le 8 mars dernier, sont soucieux de lutter contre les violences faites aux femmes au travail.

Ségolène Royal, ancienne Ministre et députée des Deux-Sèvres
Depuis onze ans l’AVFT défend les droits de la personne et a su démontrer toute son utilité et sa compétence.

Le Parti Socialiste

Le travail accompli par votre association plaide en faveur du développement de vos moyens pour assister plus efficacement encore les nombreuses femmes victimes de violence sur leur lieu de travail.

Le Mouvement de la Gauche Progressiste
Le MGP souhaite (..) un accroissement substantiel des moyens de l’AVFT, et ce, avec des procédures administratives qui ne soient pas une entrave à la vie associative.

Le Parti Communiste
L’AVFT est reconnue, malgré des moyens très insuffisants, des subventions qui ne sont ni à la hauteur du travail ni des projets. (…) L’activité et la mission de l’AVFT sont indispensables.

Dominique Voynet, Porte-parole nationale, Les Verts
Je vous demande d’agir (…) pour que dans l’avenir soit envisagé l’accroissement de ces moyens face à l’alourdissement de la charge liée à la mise en oeuvre des lois sur le harcèlement sexuel.

Antoinette Fouque, Vice-Présidente de la Commission des Droits des Femmes au Parlement européen
Cette association, dont j’ai suivi régulièrement les activités, est non seulement à l’origine des lois sur le harcèlement sexuel au travail, mais elle défend également sur le terrain les droits des femmes discriminées, harcelées, agressées, voire violées sur leur lieu de travail. Ses actions se sont d’ailleurs concrétisées sur le plan jurisprudentiel. La compétence et le sérieux de l’AVFT sont reconnus par l’ensemble de ses partenaires institutionnels, syndicaux et associatifs. Et aujourd’hui, ceux-ci ne peuvent qu’être aux côtés de cettte association qui s’efforce de faire respecter concrètement le droit à la dignité des femmes dans leur emploi.

Des syndicats

Raymond Maguet, Secrétaire de la CFDT-Fédération Protection Sociale Travail Emploi
Nous voulons souligner l’importance et l’utilité de maintenir une aide financière conséquente à cette association qui a déjà beaucoup fait pour les femmes dans le passé et qui continue d’assister et de soutenir les victimes du harcèlement sexuel. Elle contribue activement au respect de la dignité des femmes au travail en leur donnant concrètement les moyens de lutter et de se défendre.

Michèle Monrique, Secrétaire Confédérale chargée du secteur femmes-FO
Il serait dommageable que cette association n’ait plus les moyens de fonctionner. La dissolution de cette association, largement connue du grand public, pourrait laisser croire à une volonté gouvernementale d’aliéner la parole des femmes.

Christina Concordia, Secrétaire générale de la CGT-Fonctionnaires Territoriaux de la ville de Cannes
Cette association oeuvre pour permettre aux victimes de comportements indignes (les auteurs étant trop souvent impunis) de garder espoir d’être entendues et défendues. Nous demandons votre intervention urgente pour que cette association perdure.

Des associations

Catherine Gros, Présidente du Mouvement Français pour le Planning Familial des Alpes Maritimes
L’AVFT a fait un énorme travail pour obtenir en 1992 des lois sur le harcèlement sexuel, mais aussi pour obtenir leur application. Grâce à elle, de nombreux dossiers voient le jour et des associations telles que la notre font appel à elle. A l’occasion de la journée internationale des femmes, le 8 mars dernier, Madame Couderc a annoncé comme priorité de sa politique en faveur des femmes, entre autre, la lutte contre les violences, aussi nous sommes stupéfaites que l’AVFT ne bénéficie plus de moyens d’existence, alors qu’elle fait partie des associations phares de cette lutte.

Collectif féministe contre le Viol (Paris)
Depuis onze ans maintenant, l’AVFT se bat contre les violences faites aux femmes au travail. Grâce à son action opiniâtre, des avancées législatives impotantes ont été enregistrées et une jurisprudence favorable se constitue. Le collectif féministe contre le viol considère que l’action de l’AVFT est indissociable de la lutte qu’il mène lui-même contre les viols et les agressions sexuelles et se proclame donc totalement solidaire de la lutte engagée par les salariées et bénévoles de l’AVFT.

Joëlle Brunerie Kauffmann, Vice-présidente de la Ligue des Droits de l’homme
La commission des “droits des femmes” de la LDH s’inquiète sérieusement de la situation financière actuelle de l’association européenne contre les violences faites aux femmes au travail.

ASSOLEI (Associazione di donne par la tutela del diritti delle lavoratrici e contro le molestie sul lavoro) (Italie)
L’ASSOLEI (..) connaît et estime depuis plusieurs années la qualité et l’importance du travail politique développé par l’AVFT. Pour nous et pour les citoyennes de Rome, qui avons souvent demandé l’aide et le soutien d’expérience de l’AVFT il serait vraiment difficile de comprendre les raisons qui risquent de bloquer toutes les activités de l’association après dix années de subventionnement public.

Viol Secours (Genève)
Le travail considérable de l’AVFT dans ce domaine depuis onze ans a permis des avancées fondamentales en ce qui concerne le droit des femmes, ce qui constitue pour nous un apport précieux dans la lutte contre les violences sexuelles.

Des inspecteurs-trices du travail

Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle des Hauts-de-Seine
Le rôle historique de cette association est incontestable et l’évolution récente d’un pan de la législation française trouve son origine dans son action opiniâtre et pertinente. Nos travaux ont été réalisés en concertation avec cette organisation qui, par son expertise indéniable, est précieuse et unique Nous pouvons témoigner, pour ce qui nous concerne, de l’absolue nécessité de leur intervention dans des dossiers aussi difficiles, tant auprès des victimes que de nos services, mais aussi d’autres services extérieurs au Ministère, tels que la Médecine du Travail et les services sociaux.

Michèle Abonel, Secrétaire régionale STEFI-CFDT (Syndicat Travail Emploi Formation professionnelle d’Ile de France)
Avec sa compétence et son expérience, l’AVFT est aujourd’hui, pratiquement la seule structure à même d’assister et de défendre ces femmes. Cette association est donc un partenaire naturel de notre administration.

La Gazette Sociale d’Île de France, revue des services déconcentrés du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle d’Ile de France, rend hommage au “professionnalisme ” de l’AVFT dans le numéro de juin 1996 consacré au harcèlement sexuel.

Association Villermé
Il est évident que les services d’inspection du travail qui s’efforcent d’intervenir au mieux dans ces dossiers souvent délicats, ne pourront en aucun façon se substituer à l’efficacité de l’AVFT”.

Des personnes discriminées, harcelées, agressées sexuellement, violées au travail 

Je suis cadre d’entreprise et l’AVFT a su me conseiller au mieux de mes intérêts pour régler pacifiquement mais fermement un conflit qui m’opposait à mon employeur. (…) J’apprécie particulièrement le travail de réflexion de fond poursuivi en parallèle à leur action par les membres de cette association.

L’AVFT a un immense pouvoir d’écoute et une richesse de contact humain qui nous réchauffe lors des moments les plus glacials.

La démarche d’écoute, d’analyse, d’assistance juridique qui sont effectuées avec une telle intelligence une telle finesse que les femmes qui ont eu à subir ces violences peuvent enfin amorcer un redémarrage social et professionnel, rend cette association indispensable et irremplaçable.
J’ai récemment au cours de ma carrière fait appel à cette association, qui est la seule qui a pu apporter un certain nombre de réponses à mes questions : le poste sur lequel je devais être titularisée et que j’occupais a été attribué à une autre personne pendant mon départ en congé maternité. Ma situation n’est toujours pas réglée.

Le soutien et l’action de l’AVFT m’ont permis, non seulement de gagner mon procès, mais aussi de dédramatiser la situation dont j’étais victime, de retrouver rapidement un équilibre personnel, essentiel pour aborder avec dynamisme et succès ma recherche d’un nouvel emploi et continuer d’assumer mes responsabilités familiales. Le gouvernement nous demande sans cesse d’agir en citoyens responsables, nous impose de façon continuelle de nouveaux sacrifices. Il est logique que tout citoyen qui participe, comme on nous le demande, au redressement de son pays puisse en contrepartie trouver l’aide indispensable à la défense de ses droits les plus élémentaires lorsque ceux-ci sont gravement bafoués.

L’AVFT m’a personnellement soutenue lors d’une agression sexuelle au travail en 1993. J’ai fait une grave dépression nerveuse et l’AVFT m’a été d’un grand secours, y compris vis-à-vis de mon employeur. Sans son aide je ne sais pas ce que je serais devenue aujourd’hui.

J’ai été victime d’agressions sexuelles par mon supérieur hiérarchique. Si l’AVFT n’avait pas été à mes côtés pour me soutenir et m’aider psychologiquement, je vous assure que je sais pas où je serais aujourd’hui.

Sans cette association, je sais que je n’aurais pas la force de continuer les démarches en justice : cette association apporte le soutien moral dont tout victime a besoin pour faire respecter ses droits.

Des avocat-es

Odile Dhavernas (Paris)
J’ai travaillé à plusieurs reprises et depuis longtemps avec cette association et j’ai été frappée du courage et de la ténacité de ses militantes qui luttent sans jamais faiblir dans un domaine où elles sont pourtant bien seules. Elles traitent un volume important de dossiers, avec des résultats significatifs, et de nombreuses femmes comptent sur elles.

Maria Commandé (Marseille)
Grâce aux multiples interventions de l’AVFT, au dynamisme et à l’investissement de ses salariées, au niveau des médias et dans le suivi des dossiers, beaucoup de cas de harcèlement sexuels et même de viols dans le milieu professionnel ont été mis à jour.

Claude Katz (Paris) :
L’AVFT a, (…) depuis1985, développé une activité relative aux problèmes de harcèlement sexuel, en tous points essentielle. Je peux personnellement témoigner non seulement du travail de réflexion et de proposition de l’AVFT à l’origine de la législation intervenue en 1992 sur le harcèlement sexuel, mais aussi de l’activité d’aide et d’accompagnement des victimes de faits de harcèlement sexuel.

Des intellectuels

Jacqueline Heinen, Directrice du GEDISST-CNRS
Nous tenons (..) en tant qu’unique laboratoire du CNRS dont les travaux sont centrés sur les rapports sociaux de sexe et qui entretient des rapports étroits avec Marie-Victoire LOUIS et avec l’association qu’elle préside, à vous faire part de l’inquiétude que suscite en nous cette situation.

Print Friendly, PDF & Email
Cliquez pour partager sur Facebook (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Twitter (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Whatsapp (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager par email (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour obtenir un PDF de cette page prêt à imprimer ou à partager par email