Lettre à Chantal Brunel, députée et rapporteure de l’Observatoire de la Parité entre les Femmes et les Hommes

Mme Chantal Brunel
Députée de Seine-et-Marne
Rapporteure de l’Observatoire de la Parité
entre les Femmes et les Hommes
35, rue Saint Dominique
75007 Paris

Paris, le 30 décembre 2010

Madame la députée, Madame la rapporteure,

Par la présente, je fais suite à la table ronde organisée à l’Observatoire de la Parité entre les Femmes et les Hommes le 23 novembre dernier autour du questionnaire sur les violences faites aux femmes réalisé par le site Internet aufeminin.com.

A cette occasion, j’ai présenté une analyse critique dudit questionnaire, ancrée dans vingt-cinq années d’expérience de l’AVFT aux côtés des victimes de violences sexistes et sexuelles au travail, et étayée par les enseignements tirés des très fréquentes actions en justice de l’association en soutien des victimes devant les juridictions pénales et sociales.

Votre réaction à mon intervention n’a pas manqué de me surprendre. Vous avez en effet notamment déclaré : “On ne va pas nous faire croire que des femmes sont violées au travail ! On n’est quand même pas au Cambodge ! »; “A la limite, chez un boucher, à la campagne… ». Vous avez en outre contesté que des violences sexuelles, harcèlement sexuel compris, puissent être commises dans de grandes entreprises françaises.

Je vous avais alors invitée à venir à l’association, afin que nous vous présentions plus avant nos actions, les procédures judiciaires dans lesquelles l’AVFT est engagée, ainsi que la réalité de ces violences à laquelle nous sommes quotidiennement confrontées et que vous sembliez jusqu’alors méconnaître.

Je renouvelle donc cette invitation et attire votre attention sur le fait que l’OPFH a, en 2008 et 2009, mené des travaux sur la question des violences sexistes et sexuelles au travail, lesquels, déjà bien avancés, mériteraient d’être poursuivis.

Je vous présente d’ores et déjà ci-après la liste des saisines de l’AVFT (hors discriminations) par des victimes en 2010, qui indique le métier de la victime, la nature des violences dénoncées, la fonction de l’auteur de ces violences, le type d’entreprise et la zone géographique concernée, gageant qu’elle saura, s’il en était encore besoin, vous convaincre de l’existence de telles violences, dans des entreprises (et administrations) très diverses.

  • Mme S., manager, victime de harcèlement sexuel commis par son supérieur hiérarchique dans une très grande entreprise française du secteur de l’automobile basée en Iran
  • Mme C., commerciale, victime d’agressions sexuelles commises par son employeur dans une entreprise spécialisée dans la commercialisation de maisons en bois, en Meurthe-et-Moselle
  • Mme B., assistante de gestion, victime de harcèlement sexiste commis par l’ensemble de ses collègues masculins dans une entreprise de vente de peinture dans la région de Lyon
  • Mme G., victime d’une agression physique et sexuelle commise par un collègue dans une société de plomberie/chauffage en Seine-Maritime
  • Mme G., hôtesse d’accueil, victime de harcèlement sexuel commis par son supérieur hiérarchique dans une grande entreprise américaine de loisirs, en Seine-et-Marne
  • Mme I., commerciale, victime de harcèlement sexuel et d’une agression sexuelle commis par son employeur dans une entreprise de télécommunication dans les Hauts-de-Seine
  • Mme K., secrétaire, victime de viol commis par son employeur dans une entreprise de tonnellerie en Charente-Maritime
  • Mme F., femme de ménage, victime d’exhibitionnisme et d’une tentative de viol commis par son employeur, un prêtre dans une paroisse parisienne
  • Mme G., chargée de mission auprès du directeur, victime de harcèlement sexuel commis par ce dernier dans une entreprise de conseil, à Paris
  • Mme G., responsable de la boulangerie dans un hypermarché, victime de harcèlement sexuel commis par son employeur, dans l’Essonne
  • Mme P., professeur de piano, victime d’un viol commis par son employeur dans une école de musique d’Ille-et-Vilaine
  • Mme T., gestionnaire de portefeuilles de clients, victime de harcèlement sexuel commis par le gérant dans un cabinet d’assurances de l’Isère
  • Mme D., lycéenne et hôtesse d’accueil, victime de viols commis par un collègue dans un musée parisien
  • Mme B., chargée de développement, victime d’agression sexuelle et de viol commis par le chef de service d’une mairie du Val d’Oise
  • Mme M., volontaire internationale en administration, victime d’un viol lors d’un déplacement professionnel aux Iles Tonga
  • Mme B., caissière, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par le gérant d’un supermarché « discount » à Paris
  • Mmes B., F. et D., chargées de clientèle, de fabrication, victimes de harcèlement sexuel par un commercial dans une imprimerie parisienne
  • Mme M., en contrat-aidé dans une association, victime de harcèlement sexuel par le président, dans les Vosges
  • Mme O., médecin, victime de harcèlement sexuel par son chef de service dans un hôpital du Val-de-Marne
  • Mme B., étudiante à Science-Po et bénévole dans une association, victime d’agressions sexuelles commises par le président, à l’étranger
  • Mme B., commerciale, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par un collègue dans une très grande agence immobilière parisienne
  • Mme R., animatrice de centre aéré, victime d’un viol commis par le directeur du centre, dans la Vienne
  • Mme B., gardienne, victime de harcèlement sexuel commis par un collègue dans une association du Val-de-Marne
  • Mme B., conseillère dans une structure d’insertion sociale, victime de harcèlement sexiste par un collègue, dans le Val d’Oise
  • Mme M., assistante de direction, victime de harcèlement sexuel dans un groupe d’aéronautique dans les Hauts-de-Seine
  • Mme L., chargée de clientèle, victime de harcèlement sexiste commis par son supérieur hiérarchique dans une banque, à Paris
  • Mme A., femme de chambre, victime d’agressions sexuelles commis par le gérant dans un hôtel parisien
  • Mme P., chargée de communication, victime de harcèlement sexuel et d’agression sexuelle commis par son employeur dans une agence immobilière à Paris
  • Mme D., patiente d’un médecin généraliste, victime de viols commis par ce dernier en Seine-Saint-Denis
  • Mme B., responsable d’une structure d’hébergement, victime de harcèlement sexuel commis par un subordonné, en Haute-Savoie
  • Mme G., ouvrière, victime de harcèlement sexuel par son employeur, dans une entreprise de fabrication de mobilier en bois, en Dordogne
  • Mme E., caissière, victime de harcèlement sexuel commis par son employeur dans un supermarché parisien
  • Mme F., chargée de recouvrement, victime de harcèlement sexuel par son supérieur hiérarchique dans un centre d’impôts, en Dordogne
  • Mme B., femme de ménage, victime d’agressions sexuelles commises par son employeur dans une entreprise de nettoyage parisienne
  • Mme L., secrétaire de direction, victime de harcèlement sexuel commis par le directeur de la police municipale d’une commune de Seine-et-Marne
  • Mme C., secrétaire commerciale, victime de harcèlement sexuel commis par son employeur dans une agence immobilière de Seine-Saint-Denis
  • Mme Z., cuisinière, victime d’agressions sexuelles commises par le chef dans un restaurant parisien
  • Mme C., chargée de communication, victime d’agressions sexuelles commises par le directeur général d’une grande société d’assurances, à Paris
  • Mme D., secrétaire, victime de harcèlement sexuel et d’une agression physique commis par le gérant dans une entreprise de bâtiment en Ardèche
  • Mme V., masseuse, victime d’une agression sexuelle commise par son employeur, à Paris
  • Mme E., femme de chambre et en charge de la cafétéria, victime de harcèlement sexuel, d’agressions sexuelles et d’une agression physique commis par le fils de la gérante, à Paris
  • Mme G., secrétaire, victime d’une tentative de viol commise par son employeur, dans une entreprise fabricant des puces électroniques, à Paris
  • Mme G., policière, victime d’une agression sexuelle commise par un commandant de police, en Seine-Saint-Denis
  • Mme L., ouvrière, victime de harcèlement sexuel commis par un collègue dans une entreprise de joaillerie à Paris
  • Mme M., designer, victime de harcèlement sexuel par le gérant d’un magasin de décoration dans le Vaucluse
  • Mme L., aide-cuisinière, victime de harcèlement sexuel et d’exhibitionnisme commis par le responsable d’une entreprise de restauration collective en Ille-et-Vilaine
  • Mme V., comptable, victime de harcèlement sexuel et d’exhibitionnisme commis par un collègue dans une entreprise de peinture en bâtiment dans le Maine-et-Loire
  • Mme M., assistante commerciale, victime de harcèlement sexuel commis par un commercial dans une entreprise de construction de piscines dans les Alpes Maritimes
  • Mme F., directrice financière, victime d’un viol commis par son supérieur hiérarchique dans une banque parisienne
  • Mme N., cheffe de rang, victime de harcèlement sexuel commis par un maître d’hôtel, dans un restaurant dans le Nord
  • Mme H., dessinatrice, victime d’une agression sexuelle commis par le gérant, dans un bureau d’études dans les Pyrénées-Orientales
  • Mme N., assistante de direction, victime d’exhibitionnisme par son employeur dans une entreprise d’éclairage dans le Val-de-Marne
  • Mme B., responsable de marque, victime de harcèlement sexiste commis par le principal actionnaire d’une concession d’automobiles dans le Val-de-Loire
  • Mme F., secrétaire, victime de harcèlement sexuel commis par un collègue, dans une synagogue à Paris
  • Mme B., vendeuse, victime de harcèlement sexuel, d’agression sexuelle et physique commis par le gérant, traiteur en Gironde
  • Mme D., manager, victime de harcèlement sexuel commis par le directeur adjoint dans une entreprise américaine de restauration rapide, en Haute-Savoie
  • Mme K, auxiliaire de vie, victime de harcèlement sexuel par son employeur, un particulier à Paris
  • Mme V., infirmière, victime d’agressions sexuelles commises par son supérieur hiérarchique, dans un hôpital en Haute-Marne
  • Mme H., secrétaire-comptable, victime de harcèlement sexuel commis par le directeur d’une association confessionnelle catholique, à Paris
  • Mme L., infirmière, victime de harcèlement sexuel et d’une agression physique commis par un collègue dans un hôpital à Paris
  • Mme M., cheffe d’équipe, victime de harcèlement sexuel commis par le directeur dans entreprise de nettoyage dans l’Yonne
  • Mme C., agente, victime de harcèlement sexuel commis par son supérieur hiérarchique dans une collectivité territoriale de l’Essonne
  • Mme K., cheffe d’équipe, victime de harcèlement sexuel commis par un client dans une entreprise de nettoyage en Ille-et-Vilaine
  • Mme C., documentaliste, victime de harcèlement sexuel commis par son employeur dans une société d’expertise de mobilier ancien à Paris
  • Mme H., chargée de clientèle, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par le gérant d’une agence immobilière dans le Val-de-Loire
  • Mme C., commandante de police, victime de harcèlement sexuel commis par son supérieur hiérarchique, dans un ministère
  • Mme M., agente d’entretien, victime de harcèlement sexuel commis par un collègue dans une piscine en Eure-et-Loir
  • Mme E., secrétaire, victime de harcèlement sexuel commis par son employeur, dans une entreprise de bâtiment en Haute-Garonne
  • Mme M., cheffe d’équipe dans une grande entreprise de transports, victime d’un viol commis par un subordonné, à Paris
  • Mme L, étudiante et stagiaire, victime d’un viol commis par le chargé de la formation d’une banque, dans le Val-de-Loire
  • Mme V., doctorante, victime de harcèlement sexuel commis par son directeur de thèse dans un laboratoire d’une université à Paris
  • Mme H., hôtesse d’accueil, victime d’une agression sexuelle commise par un collègue dans une entreprise de sécurité prestataire d’une entreprise pharmaceutique, en Seine-Saint-Denis
  • Mme P., agente administrative, victime de harcèlement sexuel commis par son supérieur hiérarchique dans un service déconcentré de l’Etat, dans le Loir-et-Cher
  • Mme A., directrice des ressources humaines, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par le directeur d’un organisme de formation, dans les Hauts-de-Seine
  • Mme M., vendeuse en charcuterie, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par son supérieur hiérarchique dans un hypermarché, dans la Meuse
  • Mme D., vendeuse, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par le gérant d’un magasin de vêtements, dans l’Isère
  • Mme E., gestionnaire de patrimoine, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commises par un collègue dans une entreprise de gestion de patrimoine, dans l’Isère
  • Mme T., vendeuse, victime d’agressions sexuelles commises par le chef de production dans une entreprise de restauration collective à Paris
  • Mme A., assistante technique, victime de harcèlement sexiste commis par le gérant d’un cabinet d’architectes à Paris
  • Mme A., agente de médiation, victime d’agressions sexuelles commis par le chef d’équipe de l’animation des quartiers dans une commune du Loiret
  • Mme T., serveuse, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par le gérant d’un restaurant à Paris
  • Mme G., préparatrice en pharmacie, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par le gérant d’un laboratoire pharmaceutique à Paris
  • Mme R., agente de sûreté, victime d’agressions sexuelles commises par le chef d’équipe d’une entreprise de sûreté, dans l’Essonne
  • Mme N., agente technique, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par son supérieur hiérarchique à la cantine d’une école parisienne
  • Mme V., commerciale, victime de harcèlement sexuel commis par le responsable des achats dans une entreprise de négoce de matériaux, dans l’Essonne
  • Mme Z., agente d’accueil, victime d’une agression physique commise par un collègue dans une très grande bibliothèque parisienne
  • Mme A., secrétaire « polyvalente », victime d’une agression physique commise par un collègue dans une association, dans le Nord
  • Mme B., conductrice de bus, victime de viol commis par un collègue, dans une entreprise de transports parisienne
  • Mme V., agente administrative, victime de harcèlement sexuel commis par un chef de service, dans une école supérieure publique, dans le Val-de-Marne
  • Mme M., assistante d’un consul (couvert par l’immunité diplomatique), victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par ce dernier, en Ille-et-Vilaine
  • Mme M., hôtesse d’accueil, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par son supérieur hiérarchique dans une grande entreprise européenne d’aéronautique, en Haute-Garonne
  • Mme D., bénévole dans un parti politique, victime de harcèlement sexiste commis par un cadre, à Paris
  • Mme J., doctorante, victime de harcèlement sexuel commis par un agent du laboratoire où elle effectue sa thèse, en Loire-Atlantique
  • Mme H., technicienne, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par son supérieur hiérarchique, dans une entreprise de l’industrie du tabac en Dordogne
  • Mme O., coordonnatrice de l’animation, victime de harcèlement sexuel commis par un collègue dans un hôpital de l’Essonne
  • Mme F., assistante d’élu, victime d’une agression sexuelle et d’un viol commis par un maire d’une commune de l’Essonne
  • Mme J., administratrice d’unité de recherche, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par le directeur de l’unité, dans un institut spécialisé dans la recherche contre le cancer, dans l’Essonne
  • Mme L., en contrat aidé dans une structure publique, victime d’une agression sexuelle commise par un collègue, dans le Rhône
  • Mme C., serveuse, victime de harcèlement sexuel commis par le directeur d’un restaurant à Paris
  • Mme M., co-directrice d’un hypermarché, victime de harcèlement sexuel commis par le co-directeur, dans le Pas-de-Calais
  • Mme G., en formation dans une structure partenaire du Pôle Emploi, victime de harcèlement sexuel et d’incitation à la prostitution par son formateur, en Seine-et-Marne
  • Mme F., assistante de production, victime d’un viol commis par son employeur, dans une société de production dans l’audiovisuel, dans les Alpes-Maritimes
  • Mme P., vendeuse, victime d’une agression sexuelle et d’un viol commis par son employeur, brasseur, en Seine-Maritime
  • Mme R., secrétaire médicale, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par son employeur, un pédiatre à Paris
  • Mme U., chargée de communication, victime de harcèlement sexuel commis par le directeur dans une maison d’édition des Hauts-de-Seine
  • Mme M., emploi-vie-scolaire pour un petit garçon, victime d’une agression sexuelle commise par un maître-nageur dans une piscine publique où elle accompagnait l’enfant, en Ille-et-Vilaine
  • Mme O., directrice des ressources humaines, victime d’une agression physique commise par un commercial, dans une entreprise de sécurité à Paris
  • Mme B., serveuse en contrat de qualification, victime de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles commis par un collègue, dans un restaurant, dans la Manche
  • Mme Z., pompière, victime de harcèlement sexuel et d’une agression physique commis par un salarié de l’entreprise dans laquelle elle est en service, à Paris
  • Mme R., agente d’escale commerciale, victime de viols commis par un supérieur hiérarchique, dans une entreprise de transports aériens, en Seine-Saint-Denis
  • Mme D., femme de chambre, victime d’exhibitionnisme et d’une agression sexuelle commis par un client, prince héritier d’une monarchie du Golfe (couvert par l’immunité diplomatique), dans un palace parisien
  • Mme J., agente de prévention et d’accueil, victime d’une agression physique commise par un supérieur hiérarchique dans la filiale transports d’un grand groupe français, dans les Yvelines.

Je vous informe (ou vous rappelle) enfin que dans le département dans lequel vous avez été élue députée, le Centre d’Informations pour les Droits des Femmes et des Familles, basé à Lognes, est à l’initiative d’un « réseau départemental pour l’égalité professionnelle » qui, du fait des demandes récurrentes qui lui sont adressées émanant de victimes de violences sexistes et sexuelles au travail en Seine-et-Marne, a choisi de mettre l’accent sur cette thématique. La prochaine réunion du réseau, le 27 janvier prochain, a d’ailleurs pour ordre du jour : «Discriminations et violences faites aux femmes au travail : quelles réponses juridiques et judiciaires ?».

Vous souhaitant bonne réception de la présente et une très bonne année 2011, je vous prie d’agréer, Madame la rapporteure, Madame la députée, l’expression de mes salutations distinguées.

Marilyn Baldeck
Déléguée générale


PS : Lire aussi : Lettre à Marie-Laure Sauty de Chalon, PDG d’aufeminin.com


Lettre à Chantal Brunel, 30 décembre 2010

Print Friendly, PDF & Email
Cliquez pour partager sur Facebook (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Twitter (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Whatsapp (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager par email (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour obtenir un PDF de cette page prêt à imprimer ou à partager par email