Violences sexuelles et « métiers traditionnellement… féminins »

Nous sommes frappées par le nombre de femmes victimes de violences sexuelles au travail qui choisissent de se réorienter professionnellement, quitte à entreprendre une nouvelle formation, dans des métiers « traditionnellement féminins », où elles pensent échapper aux violences masculines.

Ainsi nombreuses sont-elles qui se reconvertissent en aide-soignante, infirmière, puéricultrice, éducatrice de jeunes enfants, « métiers du social », esthéticienne…
Certaines femmes nous disent qu’elles souhaitent s’occuper des malades, des enfants ou des personnes âgées en raison de leur caractère « inoffensif ».
Pourtant, parmi ces métiers, certains appartiennent à des secteurs particulièrement bien représentés en matière de violences sexuelles :

  • Le secteur médical (hôpitaux, cliniques, secrétaires médicales chez un médecin etc.)
  • Le secteur social et notamment associatif accueillant voire hébergeant un public vulnérable (personnes handicapées, jeunes délinquants, mais aussi femmes victimes de violences… Les agresseurs sont parfois là ou « le grand public » les attend le moins. Les associations féministes connaissent en revanche bien ces stratégies d’agresseurs qui consistent à s’intégrer dans un milieu professionnel qui d’une part les met en contact avec des personnes qui ne sont pas forcément en mesure de dénoncer des violences et qui d’autre part leur sert de caution morale).

Les femmes sont massivement entrées dans le monde du travail (rémunéré) depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Un certain nombre d’entre elles a même réussi à intégrer des métiers dits « traditionnellement masculins ». Mais les violences dont elles sont victimes au travail les conduisent à retourner vers des milieux dits « traditionnellement féminins ». Qui sont loin d’être exempts de violences.

Vous avez dit cercle vicieux ?

Print Friendly, PDF & Email
Cliquez pour partager sur Facebook (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Twitter (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Whatsapp (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager par email (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour obtenir un PDF de cette page prêt à imprimer ou à partager par email