Quotidien d’une victime de harcèlement sexuel post-“affaire DSK”

Extrait d’un mail reçu ces jours-ci :

(…) et j’ai peur que ce dernier classe l’affaire comme d’habitude. Avec l’affaire DSK un mois après je suis victime des moqueries de la part de tous mes collègues et surtout mon harceleur, suite à ça je n’ai pas été titularisée alors qu’un mois auparavant en personne m’a dit qu’il a déjà signé le rapport favorable pour ma titularisation car je travaille bien, je suis ponctuelle, jamais absente, jamais en arrêt maladie, souriante, toutes les conditions étaient réunies, et là comme par magie ça a complètement changé alors que Mr X n’a rien eu ni punition, ni avertissement, ni quoi que se soit. Et depuis le relâchement de DSK mon harceleur se réjouit devant moi en sous entendant que toutes les affaires de ce genre finissent toujours par être classées parce que toutes les femmes sont des menteuses et que les hommes de son espèce pourront être tranquilles et qu’ils n’ont pas à s’inquiéter ».

Print Friendly, PDF & Email
Cliquez pour partager sur Facebook (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Twitter (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Whatsapp (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager par email (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour obtenir un PDF de cette page prêt à imprimer ou à partager par email