Médias #3

Paroles de journalistEs

Moi aussi ça m’est arrivé…

Je vois bien… j’ai vécu ça aussi

Et si vous lui dites que j’ai aussi déjà été agressée, ça la convaincra peut-être de me parler ?

– Il y a une dizaine d’années, j’ai interviewé DSK. J’ai été l’objet de ses assiduités. J’étais mal à l’aise, difficile d’aller au bout de l’interview.

Pourquoi ne pas témoigner ?

Maintenant je suis plus vieille et donc j’ai moins de problèmes. Et bon, c’était beaucoup moins grave que pour Nafissatou Diallo et Tristane Banon ».

J’avais 22 ans, j’étais en CDD dans une rédaction de France 3 régionale. Le rédacteur en chef m’a dit que j’avais fait mes preuves sauf une : accepter une soirée avec lui pour passer en CDI. Je n’ai pas eu mon CDI ».

Dans ma rédaction en ce moment avec toutes ces histoires, ça chauffe. Les filles se sentent légitimes à dire qu’elles en ont marre des machos ».

Entendu chuchoté à une victime interviewée : “Je fais ce sujet parce que ça me touche. Je suis passée par là moi aussi ».

Dans ma rédaction, c’est les sujets “famille”, “école”, “santé” pour les femmes, les sujets “politiques” pour les hommes… y’a que des hommes qui ont traité les révoltes arabes ! Et c’est aussi cheveux lâchés et talons aiguilles obligatoires pour les présentatrices ! ».

C’est fou ce qu’elles sont courageuses ces femmes qui parlent. Moi je ne sais pas ce que je ferais. Je sais très bien que dans ma rédaction, si je mets en cause un journaliste qui a la côte,  je dégage. C’est lui qui sera cru immédiatement. Alors…

Si j’étais agressée par un homme politique lors d’une interview, je vois bien ce qu’on me dirait : t’es une grande fille, c’est les risques du métier… On se moquerait de moi et on m’interdirait de faire d’autres interviews ».

C’est le type de sujet que j’ai envie de traiter depuis très longtemps, mais pas “bankable” pour ma rédaction. Alors comme en ce moment ils passent tous, j’en profite avant que ça retombe ».

Print Friendly, PDF & Email
Cliquez pour partager sur Facebook (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Twitter (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Whatsapp (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager par email (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour obtenir un PDF de cette page prêt à imprimer ou à partager par email