Prud’hommes : 100 000€ de dommages-intérêts pour la salariée et condamnation de l’employeur à publier la décision sur son site web

«Singe»«Bonobo» : des insultes glissées en plein bureau de la part d’un manager, auxquelles s’ajoutent des agissements sexistes, jusqu’au harcèlement sexuel. C’est en ces mots que Nora* décrit l’atmosphère de travail dans laquelle elle a évolué pendant près de trois ans (…).

« Ils reconnaissent qu’il y a des propos déplacés, parfois insultants, grivois, mais ils pensent se dédouaner en se cachant derrière l’humour, l’ambiance familiale de l’entreprise, c’est comme ça qu’ils se défendent », dénonce la juriste de l’AVFT, Mathilde Cornette.

A lire sur le Bondy Blog

Print Friendly, PDF & Email
Cliquez pour partager sur Facebook (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Twitter (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Whatsapp (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager par email (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour obtenir un PDF de cette page prêt à imprimer ou à partager par email