« Sans convocation, vous n’avez pas le droit d’entrer dans le Tribunal »

C’est ce qui a été affirmé à une femme, auprès de qui l’AVFT intervient, à l’entrée du Palais de Justice de Montpellier, hier après-midi.
Nous l’avions « invitée » à venir assister à une audience publique de la Cour d’appel pour agressions sexuelles dans laquelle l’AVFT était partie civile, afin qu’elle puisse, le cas échéant, se préparer à son propre procès.

Cette interdiction de l’accès au Palais de Justice est parfaitement illégale, dans la mesure où les audiences sont publiques et où n’importe quel/quelle citoyen-ne a le droit d’y assister, selon le principe de « publicité des débats ».

Venir à Montpellier, situé à plus de 60 km de chez elle, représentait pour cette femme un coût significatif dans la passe financière délicate dans laquelle elle se trouve. Et un effort certain : atteinte d’une profonde dépression, elle n’était pas sortie de chez elle depuis 10 jours.

Print Friendly, PDF & Email
Cliquez pour partager sur Facebook (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Twitter (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager sur Whatsapp (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour partager par email (ouvre dans une nouvelle fenêtre) Cliquez pour obtenir un PDF de cette page prêt à imprimer ou à partager par email